Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Altitude Pb
#1
Bonsoir,

Quelques observations sur les altitudes.

Version 3.0657
Unité paramétrée: pieds

1) Ecran texte "Appareil": AMSL signalé en pieds mais AGL signalé en mètre avec en plus un chevauchement chiffre lettre qui n'est pas des plus heureux compte tenu qu'il y a de la place à droite

2) Sur l'indicateur altitude sur carte, il est signalé ASFC. Sur l'alti: AGL comme sur "Appareil". Pourquoi ne pas utiliser qu'un seul et même terme pour  renseigner la hauteur?

3) Pour en revenir au 1), en comparant AGL écran appareil et  AFSC sur indicateur carte, on en conclut 1 pied = 1 m. ☺ Pas glop. ☺

4) Indicateur sur carte calage AMSL. Il apparaît, au sommet,  1 indication AGL
* d'abord elle est "basse visibilité" et il faut supprimer le fond de carte pour la lire
* surtout l'indication est différente d'avec celle de l'écran "appareil". Sur ma tablette:
** appareil AGL 135 m
** indicateur carte calé AGL 135 pieds
** indicateur carte calé AMSL, AGL = -1 

Ma vue va mieux. ☺
Amicalement.....Jean-Pierre

Xpéria Z3 Tablet + Galaxy A5 (2016) + Galaxy Tab S2
Androïd Xpéria = 5.1.1, A5 (2016) & Tab S2 = 7.0
Répondre
#2
Bonjour,

La version 3.06.61 qui vient d'être diffusée, corrige les points repérés dans votre précédent message.


// 1) Ecran texte "Appareil": AMSL signalé en pieds mais AGL signalé en mètre avec en plus un chevauchement chiffre lettre qui n'est pas des plus heureux compte tenu qu'il y a de la place à droite
L'unité de AGL n'était pas traitée et figée à M.
La valeur par contre correspondait bien à l'unité sélectionnée.

// 2) Sur l'indicateur altitude sur carte, il est signalé ASFC. Sur l'alti: AGL comme sur "Appareil". Pourquoi ne pas utiliser qu'un seul et même terme pour  renseigner la hauteur?
C'est corrigé.


// 3) Pour en revenir au 1), en comparant AGL écran appareil et  AFSC sur indicateur carte, on en conclut 1 pied = 1 m. ☺ Pas glop. ☺
L'unité de AGL était bloquée en M, mais il fallait lire FT.

// 4) Indicateur sur carte calage AMSL. Il apparaît, au sommet,  1 indication AGL
L'indication au sommet de l'altimètre sur la carte correspond à la consigne d'altitude de la route/navigation.
Elle peut être en AGL ou AMSL.
Le curseur vert à droite visualise cette consigne sur la réglette.

// d'abord elle est "basse visibilité" et il faut supprimer le fond de carte pour la lire
Le fond est maintenant moins transparent, la valeur plus foncée.

* surtout l'indication est différente d'avec celle de l'écran "appareil". Sur ma tablette:
** appareil AGL 135 m
** indicateur carte calé AGL 135 pieds
** indicateur carte calé AMSL, AGL = -1 
???
Répondre
#3
Test de la nouvelle version 3.0661 - (update le 12 août à 18h)

- Bien compris avec le 4/ que la petite indication donne l'altitude de la branche (AGL ou AMSL selon ce qu'on a encodé dans le plan de vol) sans conversion. Le problème c'est que j'ai chargé un plan de vol où tout avait été défini en AMSL et que si je l'édite, j'y trouve tout avec les mêmes valeurs, mais avec l'étiquette AGL. 
Je ne peux pas croire que j'aie fait une telle erreur pour tous mes plans de vol.
Si je définis un nouveau plan de vol, c'est malheureusement AGL qui est proposé par défaut, mais si je le change (pour chaque point !) en AMSL, il apparaît bien ainsi sur le ruban.
Suggestion: pour un nouveau plan de vol, prendre AMSL comme valeur par défaut pour tous les points, ou alors prendre le choix d'affichage courant.

- Si on affiche les altitudes en AGL, c'est "AGF pieds" qui est affiché au bas du ruban. (AGF ?)

- A propos du ruban d'altitude: il affiche AMSL ou AGL selon ce qu'on a choisi sur le cadran altimètre analogique, mais quid quand on n'affiche pas ce cadran? Suggestion: basculer le choix AMSL <==> AGL quand on clique sur le ruban d'altitude. Une interactivité de ce genre (flip/flop) existe déjà pour l'échelle du ruban de cap.

- La taille des puces de points perso et terrains continuent à suivre le réglage "taille du texte" au lieu de suivre le réglage "taille du repère sur carte".

- Idem pour la taille des textes généraux affichés dans le cadran FMS: trop petit pour être lisible, à moins de choisir une "taille du texte" qui donne des puces géantes sur la carte. Il vaudrait mieux que seuls les textes associés aux puces soient affectés par ce réglage et pas la vitesse, le cap, la destination,...

- Le bouton "Code pts perso" est toujours sans effet sur l'affichage des codes (N°) indiqués à côté des puces des points perso; celui-ci s'affiche aussi bien quand on active que quand on désactive cette fonction.

- Le bouton "taille du repère" sur carte est toujours sans effet sur la taille des repères (puces) affichés pour les points perso.

Est-ci possible que je sois le seul à avoir ces problèmes ?
EBTX, MUAC, Belga Radar.
Xiaomi MiMax
Répondre
#4
Bonjour,

* surtout l'indication est différente d'avec celle de l'écran "appareil". Sur ma tablette:
** appareil AGL 135 m
** indicateur carte calé AGL 135 pieds
** indicateur carte calé AMSL, AGL = -1 
???
Je comprends vos ??? et je relance ?????
Puisque ce cadran donne une indication altitude de nav, l'indication -1 est cohérente si.......il n'y a pas de nav chargée.
Par contre, j'ai un comportement différent sur mes 2 tablettes

1) sur Samsung 
1.1 en configuration AMSL, ce cadran apparaît systématiquement qu'il y ai une nav chargée ou pas. Avec indication -1 si pas de chargement.
1.2 en configuration AGL, ce cadran n’apparaît que si une nav est chargée
1.3 quand la nav est annulée,  le cadran reste, avec la consigne d'altitude de nav, et ce quelque soit la config altimétrique AGL ou AMSL

2) sur Sony, le comportement est plus cohérent, ce cadran n’apparaît que si une nav est chargée et ce quelque soit la config AMSL ou AGL. De plus, si la nav est retirée, le cadran disparaît et ce dans toutes les config.

Je n'aime pas ce type de disparité, elle sème le doute sur le comportement du logiciel que nous souhaitons tous d'une grande stabilité.

// 4) Indicateur sur carte calage AMSL. Il apparaît, au sommet,  1 indication AGL
L'indication au sommet de l'altimètre sur la carte correspond à la consigne d'altitude de la route/navigation.
Elle peut être en AGL ou AMSL.
Le curseur vert à droite visualise cette consigne sur la réglette.

Là, je suis perdu
1) le curseur de visualisation à quoi sert-il puisque la consigne est écrite? Il change de couleur? il passe au desus ou en dessous de la consigne selon que l'on vole au dessus ou au dessous?


2) AGL ou AMSL: sur quels critères?
Dans le paramétrage de l'appareil, il y a une altitude de croisière renseignée pour être utilisée par défaut. Son unité est paramétrée mais pas sa référence au QNH ou au QFE. 
Pour moi la référence était obligatoirement le QNH, car, en toute logique, je ne me vois pas préparer un plan de vol en AGL.
La lecture de votre cadran systématiquement en AGL et ce quelque soit la config altimétrique me rend perplexe

Je confirme l'observation de Roger pour AGF
Amicalement.....Jean-Pierre

Xpéria Z3 Tablet + Galaxy A5 (2016) + Galaxy Tab S2
Androïd Xpéria = 5.1.1, A5 (2016) & Tab S2 = 7.0
Répondre
#5
Bonjour,

AGF, je pense qu'un message subliminal c'est glissé dans le programme pour inciter les utilisateurs à souscrire une assurance (pour nos amis étrangers AGF=Assurance Générale de France).

1) Consigne AGL/AMSL ... Je n'aime pas ce type de disparité, elle sème le doute sur le comportement du logiciel ...
Nous allons vérifier cette fonction pour assurer un peu de cohérence.


2) Là, je suis perdu, le curseur de visualisation à quoi sert-il puisque la consigne est écrite? Il change de couleur?
Le curseur sert à simplifier le repère de l'altitude demandée en se déplaçant le long de la réglette (ruban) en face de la valeur souhaitée.
Si vous volez trop haut le curseur part vers le bas, si vous volez trop bas le curseur part vers le haut (en restant en face de la valeur de la consigne sur la réglette).
A la bonne altitude le curseur doit se trouver au centre de la réglette en face de l'altitude en cours (Valeur en vert sur fond noir).
Répondre
#6
Je me permets un petit commentaire concernant la consigne d'altitude dans le plan de vol.
Dans un plan de vol généralement des altitudes AMSL (QNH) sous l'altitude de transition et FL (1013) au-dessus de cette altitude.
Mais attention: en l'absence d'un capteur, le calcul du FL demande l'introduction d'un QNH (ou sa capture dans un METAR).
Je n'ai pas (encore) connu de cas où on vole sur une consigne AGL, d'où ma réaction en voyant que c'est le choix par défaut.

Par contre, au niveau de l'affichage, votre ajout récent de l'altitude AGL est un gros "plus" pour moi : couplant un GPS avec un modèle du terrain, Aeronav peut en effet fournir une information non dérivable précisément de la lecture d'un altimètre dès qu'on s'écarte du terrain de départ.
C'est utile en avion pour respecter les minima et c'est encore plus utile en planeur.

PS. Merci à JP qui m'apprend quelque chose: je n'avais pas noté que la couleur jaune de certains paramètres indiquait leur caractère spécifique par affichage.
EBTX, MUAC, Belga Radar.
Xiaomi MiMax
Répondre
#7
Bonjour,

Je reviens sur ce sujet, que j’estime fondamental, en ajoutant des screen shots pour une meilleure compréhension.

Dans l’autogire, habitacle étroit et ouvert, la gestion de la carte papier pour de grandes nav est compliquée. Pour ces grandes nav, j’embarque 2 gps en doublement sécuritaire : 1 tablette samsung  8’’ S2 + 1 tablette sony 8’’ xperia z3.

1)     Samsung 1
Ø Photo sans nav chargée
Ø L’indicateur «  altitude carte » donne 1 cadran supérieur en AGL alors que ma demande est AMSL
Ø Je n’ai pas fait de test avec une demande AGL : je n’utilise jamais ce calage sur GPS
Ø Avec un calage GUND à 150 ft, je trouve un AGL à 128 ft « fort » alors que mes pieds sont ancrés au sol.
 
2)     Samsung 2
Ø Photo avec nav chargée
Ø L’indicateur «  altitude carte » donne 1 cadran supérieur avec 1.500 ft : c’est bon, c’est mon altitude de nav paramétrée par défaut mais AGL ?????
Ø Je n’ai pas fait de test avec une demande AGL : je ne paramètre jamais mes nav en AGL
 
3)     Sony 1 vs Samsung 1
Ø L’indicateur «  altitude carte » ne donne pas 1 cadran supérieur => c’est à mon avis l’affichage idéal quand aucune nav n’est chargée
Ø Aïe, Ouille : AMSL = AGL (Gund 150 ft) et grande différence par rapport à Samsung alors que mes pieds étaient toujours ancré au même endroit.
 
4)     Sony 2 vs Samsung 2
Ø Idem AGL vs AMSL pour le cran supérieur de l’indicateur «  altitude carte »
Ø Que ce cadran n’apparaisse que quand une nav est chargé a ma préférence.

Je sais bien que l’instrument principal est l’altimètre de bord. Il n’empêche que le GPS est zieuté souvent et que c’est inconfortable de ne pas avoir des informations identiques en cohérence relative d’autant qu’en navigation nous sommes en territoire moins connu. En zone de relief, la connaissance de l’eau sous la quille a son importance.

Je n’utilise pas l’instrument altimètre mais il m’avait semblé qu’il était possible de la caler : raz en agl. Je ne retrouve plus ce réglage. A-t-il disparu ?

Merci de nous faire un petit point sur les données altitude, ça ne peut pas nuire, bien au contraire, à la connaissance et l’exploitation d’Aeronav.

(2019-08-24, 09:23:58)Crabenoir a écrit : Bonjour,

Je reviens sur ce sujet, que j’estime fondamental, en ajoutant des screen shots pour une meilleure compréhension.

Dans l’autogire, habitacle étroit et ouvert, la gestion de la carte papier pour de grandes nav est compliquée. Pour ces grandes nav, j’embarque 2 gps en doublement sécuritaire : 1 tablette samsung  8’’ S2 + 1 tablette sony 8’’ xperia z3.

1)     Samsung 1
Ø Photo sans nav chargée
Ø L’indicateur «  altitude carte » donne 1 cadran supérieur en AGL alors que ma demande est AMSL
Ø Je n’ai pas fait de test avec une demande AGL : je n’utilise jamais ce calage sur GPS
Ø Avec un calage GUND à 150 ft, je trouve un AGL à 128 ft « fort » alors que mes pieds sont ancrés au sol.
 
2)     Samsung 2
Ø Photo avec nav chargée
Ø L’indicateur «  altitude carte » donne 1 cadran supérieur avec 1.500 ft : c’est bon, c’est mon altitude de nav paramétrée par défaut mais AGL ?????
Ø Je n’ai pas fait de test avec une demande AGL : je ne paramètre jamais mes nav en AGL
 
3)     Sony 1 vs Samsung 1
Ø L’indicateur «  altitude carte » ne donne pas 1 cadran supérieur => c’est à mon avis l’affichage idéal quand aucune nav n’est chargée
Ø Aïe, Ouille : AMSL = AGL (Gund 150 ft) et grande différence par rapport à Samsung alors que mes pieds étaient toujours ancré au même endroit.
 
4)     Sony 2 vs Samsung 2
Ø Idem AGL vs AMSL pour le cran supérieur de l’indicateur «  altitude carte »
Ø Que ce cadran n’apparaisse que quand une nav est chargé a ma préférence.

Je sais bien que l’instrument principal est l’altimètre de bord. Il n’empêche que le GPS est zieuté souvent et que c’est inconfortable de ne pas avoir des informations identiques en cohérence relative d’autant qu’en navigation nous sommes en territoire moins connu. En zone de relief, la connaissance de l’eau sous la quille a son importance.

Je n’utilise pas l’instrument altimètre mais il m’avait semblé qu’il était possible de la caler : raz en agl. Je ne retrouve plus ce réglage. A-t-il disparu ?

Merci de nous faire un petit point sur les données altitude, ça ne peut pas nuire, bien au contraire, à la connaissance et l’exploitation d’Aeronav.

Avec les PJ, c'est mieux.


Pièces jointes Miniature(s)
               
Amicalement.....Jean-Pierre

Xpéria Z3 Tablet + Galaxy A5 (2016) + Galaxy Tab S2
Androïd Xpéria = 5.1.1, A5 (2016) & Tab S2 = 7.0
Répondre
#8
Bonjour,
Comme je l'ai déjà développé ici même, à maintes reprises, l'altitude GPS n'est pas assez fiable pour être utilisée en vol.
L’erreur peut atteindre plus de 300 ft. Nous sommes en VMC iI suffit de regarder dehors pour se rendre compte de sa hauteur par rapport au relief.
Tout au plus cette altitude GPS peut nous alerter en cas de calage QNH trop éloigné ou de vol "on top"
Le bruit des feuillages sur la carlingue peut aussi nous interpeller§ Big Grin
Répondre
#9
Plutôt d’accord. Mais ce n’est pas le débat.
Rien n’interdit d’essayer de comprendre les incohérences et d’améliorer les outils.
Sur les logiciels GPS utilisés avant Aeronav, je n’avais pas de tels écarts avec l’instrumentation de bord. De même entre 2 logiciels différents, tous mes appareils restaient en cohérence entre eux quant à leurs indications.
Votre réponse renforce mes interrogations. Pas pour le vol on top : je ne pratique pas mais pour « Tout au plus cette altitude GPS peut nous alerter en cas de calage QNH trop éloigné ». Si l’indication GPS est très fausse (300 ft), en quoi peut-elle constituer une alerte fiable quant à un calage QNH erroné ?
Si l’indication GPS est très fausse, que valent les indications du profil vertical et les alertes de pénétration de zone ?
Je suis conscient des limites de nos outils mais je ne les aime pas aléatoires. Car, dans ce cas, on ne peut se fier « à la confiance jusqu’à un certain point ». Pas bon d’utiliser un outil si on doute trop de lui.
Amicalement.....Jean-Pierre

Xpéria Z3 Tablet + Galaxy A5 (2016) + Galaxy Tab S2
Androïd Xpéria = 5.1.1, A5 (2016) & Tab S2 = 7.0
Répondre
#10
Cette erreur d'altitude du GPS, est inhérente au principe de fonctionnement du GPS.
On peut facilement obtenir une précision horizontale de quelques cm, mais dans le plan vertical ce n'est pas possible, et de loin!
Il faut faire avec, mais surtout en être conscient pour ne pas tomber dans le piege. Dans notre cas l'outil est imparfait en vertical et il faut le savoir.
Dans ce créneau, il n'y a pas hélas d’amélioration possible.
Une alti baro est cent fois plus précis. A ce titre je re pose une de mes questions ancienne; peut on exploiter dans aero-nav la référence d'alti baro lorsqu'elle existe sur la tablette ?
Répondre
#11
Je crois qu'il y a quelques bugs depuis l'introduction de AGL dans les routes: traduction intempestive d'AMSL en AGL sur des routes existantes ou éditées en ABC; je fais un autre post pour en parler.

Concernant la précision des altitudes GPS, cela dépend des tablettes ou smartphone, mais sur mon MiMax (GPS+GLONASS+BEIDU), c'est en général excellent et pratique aussi pour avoir une idée de l'altitude AGL.

Important: passer en mode avion ou programmer le GPS en "appareil uniquement" car s'il essaie d'utiliser une triangulation sur le téléphone mobile en vol, cela peut donner de temps en temps des valeurs farfelues, y compris pour la position d'ailleurs.

Et bien entendu, il faut se souvenir que le GPS donne une altitude physique alors que l'altimètre donne celle du modèle d'atmosphère standard qui sera de plus associé à un QNH qui peut être local, régional... ou un peu périmé.
Pour toutes les interactions avec le contrôle, c'est l'altimètre et le QNH communiqué qu'il faut utiliser... à condition d'avoir vérifié l'instrument au départ: une erreur de 3 hPa est tolérée, mais cela fait quand même 90 pieds.
EBTX, MUAC, Belga Radar.
Xiaomi MiMax
Répondre
#12
Bonjour,


Message pour Crabenoir.

Pourriez-vous, si possible, nous envoyer, sous forme d'un fichier zippé, les fichiers suivants de votre tablette Sony:
- Relief.fic
- Relief.mmo
- Relief.ndx
- ReliefEnAttente.fic
- ReliefEnAttente.ndx
à contact@Aero-Concept.fr

Les fichiers se trouvent en : /NomCarteDeStockage/Android/data/com.AeroConcept.AeroNav/files/AeroConcept/Bdd

Merci.
Répondre
#13
Bonjour,

Nous avons bien reçu vos fichiers.
Le fichier Relief.mmo comportait une erreur. Pas de chance, juste à l’endroit de votre recopie d'écran (sur 1 degré carré).

Pour corriger cette erreur, nous aurions pu vous proposer d'effacer les 3 fichiers Relief.* qui se seraient progressivement automatiquement reconstruits. 
Mais nous avons préféré ajouter une fonction de contrôle/réparation automatique qui pourrait être utile à d'autres utilisateurs.

Cette fonction sera disponible lors de la prochaine (éminente) mise à jour.

Merci
Répondre
#14
Bonjour,

Ø Avec un calage GUND à 150 ft, je trouve un AGL à 128 ft « fort » alors que mes pieds sont ancrés au sol.
Le GPS donne une mesure AMSL (qui peu fluctuer).
Cette mesure est corrigé par AeroNav de la valeur GUND déclaré par l'utilisateur.
Pour obtenir la valeur AGL, le programme enlève en plus l'élévation du lieu de la valeur AMSL.
Dans AeroNav, les élévations (couverture mondiale) sont données pour un maillage de 30 secondes.
A l'endroit de vos pieds (message de Crabenoir), ce maillage donne l'élévation pour un carré d'environ 600 m x800.
Le relief dans ce carré est "accidenté" avec des variations de plus de 50m, environ 150ft.
La valeur de 128ft est donc possible.

Le maillage de 30 secondes donne des résultats relativement corrects pour des reliefs peu accidentés dans chaque carré de 30 secondes de coté.
En plaine, les valeurs AGL sont plutôt justes, 
En montagne, avec de brusques variations, elles sont plus approximatives (dans le même carré de 30 secondes, il peut y avoir un point haut et une vallée profonde).


Rappel dès que l'on parle d'altitude GPS.
Il convient de rappeler pour éviter toute ambiguïté que les informations d'AeroNav peuvent ne pas être fiables en terme de sécurité car ni les données source, ni les capteurs présents dans vos appareils Android ne sont certifiés comme utilisables en conditions opérationnelles pour le vol.
Il s'agit donc uniquement d'un complément d'informations qui participe à la sécurité mais qui ne doit en aucun cas être votre source principale d'informations de navigation.
Répondre
#15
(2019-08-24, 18:25:09)RogerF a écrit : Je crois qu'il y a quelques bugs depuis l'introduction de AGL dans les routes: traduction intempestive d'AMSL en AGL sur des routes existantes ou éditées en ABC; je fais un autre post pour en parler.

Concernant la précision des altitudes GPS, cela dépend des tablettes ou smartphone, mais sur mon MiMax (GPS+GLONASS+BEIDU), c'est en général excellent et pratique aussi pour avoir une idée de l'altitude AGL.

Important: passer en mode avion ou programmer le GPS en "appareil uniquement" car s'il essaie d'utiliser une triangulation sur le téléphone mobile en vol, cela peut donner de temps en temps des valeurs farfelues, y compris pour la position d'ailleurs.

Et bien entendu, il faut se souvenir que le GPS donne une altitude physique alors que l'altimètre donne celle du modèle d'atmosphère standard qui sera de plus associé à un QNH qui peut être local, régional... ou un peu périmé.
Pour toutes les interactions avec le contrôle, c'est l'altimètre et le QNH communiqué qu'il faut utiliser... à condition d'avoir vérifié l'instrument au départ: une erreur de 3 hPa est tolérée, mais cela fait quand même 90 pieds.

"Concernant la précision des altitudes GPS, cela dépend des tablettes ou smartphone," oui et non. Non, parce que ces appareils sont tous équipés d'une puce GPS identique, petit module élémentaire gros comme un ongle de petit doigt. Malgré ses faibles possibilités on obtient des résultats déjà remarquables, mais très loin des résultats obtenus avec du matériel plus professionnel, civil ou militaire, des géomètres, aviateurs, ou BTP. Oui  car en vertical la précision GPS n'est pas possible quelque soit la technologie utilisée, et seul un GPS différentiel permet d'approcher une valeur réaliste de l'altitude. Technique que nos GPS tablette ou phone ne savent pas encore utiliser et au final parfaitement inutile dans le cadre habituel d'utilisation de ces produits.
Pour l'alti baro le problème est un peut différent, "... à condition d'avoir vérifié l'instrument au départ" !!! il sert principalement à assurer la séparation entre avions, et il devient alors évident que tous soient "calés" sur la même référence (HNH ou 1013).
Rmq: afficher un QNH et y appliquer les corrections si atm non std, revient en gros à faire comme le GPS differentiel, a condition d'une MAJ reguliere toutes les minutes au point précis de sa position. Utopique, n'est ce pas ? Je ne connais pas de pilote commencer son arrondi a la simple vue de son alti barométrique, et c'est heureux. ( Par contre avec un radio-altimètre précis pas de problème, le "kiss landing" est possible, voir les atterissages automatiques de nos avions de ligne)
Répondre


Atteindre :