Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Version 3.13.25
#1
Version 3.13.25


Liste des principales modifications depuis la version 3.12.81.

Radar météo sur la carte.
- Partage des positions, connexion à SafeSky et OGN.
- Cadran Radar, prévention des abordages.
- Immatriculation, nom et photo des autres appareils.
- Goto dynamique sur les appareils SafeSky et OGN.
- Indicateur de température de l'appareil.
- Régulation programme selon température.
Création menu boutons Poi, points perso, obstacles, autres appareils.
- ...



Radar météo sur carte.
Les radars météo (pluie) peuvent maintenant être directement affichés sur la carte.
Les informations des radars météo sont affichées par dessus le fond de carte, quelques qu'il soit.
L'affichage est actualisé toutes les 10 minutes. Le zoom est évidemment utilisable.

Cette fonction est débrayable. 
Clic en haut à droite de la carte, bouton "Radar météo".    ou
Clic n'importe ou sur la carte, bouton "Ecran", bouton "Radar météo".
Le choix avec/sans affichage de la météo est personnalisable par configuration.


[Image: AN_Météo1.jpg]  [Image: AN_Météo2.jpg]

[Image: AN_Météo3.jpg]  [Image: AN_Météo4.jpg]


Partage position.
En plus des autres appareils AeroNav, le programme affiche maintenant les appareils de SafeSky et OGN sur la carte.

Les appareils équipés Flarm sont donc maintenant représentés.
L'affichage est évidemment débrayable, paramétrable et associé aux différentes configurations.
Les positions des différents appareils sont actualisées toutes les 8 secondes. Une extrapolation est faite entre 2 actualisations. 
La mise en place du flux de données est instantanée pour les appareils AeroNav et SafeSky.
L'interconnexion des serveurs OGN, Flarm demande un certain temps d'établissement (jusqu'à une minute) puis devient également instantanée.

Ici un exemple de 4 appareils SafeSky en vol groupé.
[Image: AN_SafeSky.jpg]  

Par endroit, on peut dire qu'il y a du monde (zoom large en exemple).
[Image: AN_OGN1.jpg]  [Image: AN_OGN2.jpg]


Immatriculation, nom et photo.
Les données des différents serveurs (SafeSky, OGN Flarm) sont brutes.
AeroNav complète les données afin de faciliter la reconnaissance des appareils.
L'immatriculation, le nom et la photo des différents appareils sont donc ajoutés aux flux de données.
La mise en place de ces informations n'est pas instantanée. Elle peut demander un certain temps (1-2 minutes), voire ne pas aboutir.
Une fois collectées ces données sont mémorisées.

[Image: AN_ANTX_2.jpg]  [Image: AN_ANTX_3.jpg]


Goto dynamique.
Un goto sur un autre appareil est également possible sur les appareils SafeSky et OGN Flarm.
Le goto devient dynamique car la destination suit l'appareil sélectionné (qui se déplace).
Par exemple, permet de rejoindre un appareil déjà en vol.   
Vol en groupe, rejoindre une zone de thermiques, ...


Cadran radar, prévention des abordages.
Un nouvel instrument fait son apparition. Un radar.
Cet instrument, au même titre que les autres, peut être associé aux différentes configurations d'affichage.
Il affiche les appareils à proximité et annonce sur la sortie audio la direction dans laquelle se trouve le potentiel danger : "Trafic à midi, à 3 heures, etc"
Il est personnalisable en taille et position. Un cadran carré n'affiche que le radar (vue de dessus), un cadran rectangulaire affiche également la hauteur des autres appareils par rapport à soi dans une tranche de +-1000ft ou +-500m (selon unités sélectionnées).

Les appareils OGN, Flarm sont évidemment, comme les appareils SafeSky, traités par la fonction de prévention des abordages.
Lorsque les appareils, sont très nombreux et selon le zoom, masquent la carte (exemple en dessus), l'affichage peut être débrayé (par configuration). 
La fonction de prévention des abordages (radar) reste malgré tout active. 



Exemples:
- à gauche, un planeur. La trace rouge de son vol peut évidemment être supprimée.
- à droite un cadran rectangulaire avec en plus la vue hauteur.

[Image: AN_Radar3.jpg]  [Image: AN_Radar5.jpg]


Température.
La chaleur sous une verrière pendant la période estivale peut rapidement faire grimper les températures de l'appareil (tablette, téléphone).
Cela peut provoquer des dysfonctionnements inexpliqués, voire carrément des blocages avec arrêt du programme de navigation en plein vol.
Nous avons constaté sur des appareils avant de se mettre en sécurité, des ralentissements du fonctionnements et des écrans devenant de plus en plus noir à la limite de la visibilité.

Un nouvel indicateur permet maintenant d'afficher et surveiller la température.
Cet indicateur évidemment peut être associé à des configurations d'affichage. Il est personnalisable en taille et position. 
Pour éviter de se retrouver avec des appareils à la limite du décrochage, une régulation automatique d'AeroNav permet maintenant de contenir les échauffements.
Cette régulation est permanente avec l'indicateur "Température" affiché ou pas.

[Image: AN_TempératureBatterie.jpg]


Menu Poi, points perso ...
Les boutons de choix d'affichage sur la carte des Poi, points perso, obstacles, autres appareils ont été regroupés dans un sous menu.
Le menu de l'écran (clic en haut à droite de la carte) étant plein, l'ajout du bouton "Radar météo" nous a obligé à réorganiser celui-ci.
Les boutons de sélection pour les POI et points personnels sont passés dans un sous menu (bouton "Les points").
Dans ce sous menu on y retrouve donc les POI et points personnels.
Nous en avons profiter pour y ajouter les éoliennes, les obstacles et les autres appareils.
Ces choix sont personnalisables pour chaque configuration (rappel, signalé par des libellés jaunes italiques.
Encore plus de souplesse.
Répondre
#2
Je viens d'installer cette nouvelle version; je vous tiens au courant du résultat des tests.
J'ai déjà vu que cela fonctionne pour le trafic planeurs de EBSH (en OGN) et j'ai aussi testé SafeSky en simulant moi-même un vol dans SafeSky.
Là, j'ai quand même eu un redémarrage d'Aeronav quand je suis sorti de l'application pour lancer SafeSky.
Pas de message d'erreur, mais l'appli à redémarré complètement quand j'y suis revenu.

Avez-vous déjà une idée de la consommation de données pour la mise à jour radar et de l'impact sur la batterie?
Pour la batterie, ce n'est pas un souci si on dispose d'une prise USB dans l'avion, mais c'est bon à savoir dans le cas contraire.
Roger (EBTX, ex-MUAC et Belga Radar) - sur Xiaomi MiMax
Répondre
#3
Bonjour,

AeroNav et SafeSky (exécutés en même temps) peuvent être à l'étroit dans certaines configurations.
Lorsque vous sortez d'AeroNav pour lancer SafeSky, AeroNav devient une tache en arrière plan.
A ce moment, et selon les besoins, surtout de mémoire, Android gère ses ressources en donnant la priorité au programme de premier plan et peut arbitrairement désactiver des taches en arrière plan qu'il juge moins prioritaires.
AeroNav est composé de différents "modules". Un des modules assure la surveillance des autres et, si possible, les relance automatiquement au besoin.
Il arrive aussi que ce module soit "tué" par Android qui est maitre à bord.


La consommation de données pour la mise à jour du radar.
1) Radar météo sur carte.
La consommation de données est variable et dépend de :
- la taille et définition de l'écran.
- la taille de la carte dans l'écran.
- du temps. Plus le temps est pluvieux, plus les informations transférées sont nombreuses. Un temps sans pluie=données quasi nulles
La météo est actualisée toutes les 10 minutes pour une carte affichée.
La consommation peut aller de 10 ko à 200/300 ko toutes les 10 minutes.
La batterie est donc sollicitée le temps du transfert, quelques secondes toutes les 10 minutes et est négligeable.
Si la météo n'est pas sélectionnée dans les options d'affichage, le programme n'interroge pas le serveur météo. Donc consommations données et batterie égalent 0.

2) l'indicateur radar prévention des abordages.
Les échanges avec les serveurs sont compacts et optimisés. Les messages échangés sont limités au minimum.
La consommation de données est variable et dépend :
- des serveurs sélectionnés dans le paramétrage AeroNav (SafeSky, OGN).
  Si on supprime un serveur, évidemment les données liées à la communication avec celui-ci n'existent plus.
- le nombre d'appareils en "vol".
  Plus il y a d'appareils, plus les données transmises augmentent.
- la taille de la carte.
  Si la carte n'affiche qu'une petite zone avec 3 appareils en vol, les données transférées sont très faibles.
Les échanges se font toutes les 8-10 secondes.
Les données transférées correspondent à entre 50 et 90 caractères par appareils.
Dans une zone avec 10 appareils affichés, une heure de transfert consomme entre 200 et 400 ko de données.
La première fois qu'un appareil est "vu" par AeroNav, celui-ci ajoute la recherche de son immatriculation, nom et photo. Cela ajoute des données (une fois).
La batterie est donc sollicitée le temps des transferts, moins d'une seconde toutes les 10 secondes et est négligeable.
Si le partage de position n'est pas activé dans le paramétrage, le programme n'interroge pas les serveurs. Donc consommations données et batterie égalent 0.
Répondre
#4
Merci pour ces précisions.

Je ne pense pas qu'AeroNav envoie notre position à SafeSky ou OGN, ce qui signifie qu'il faut obligatoirement lancer SafeSky en parallèle pour être vu par les autres utilisateurs. Par contre il semble que SafeSky envoie aussi les positions de ses utilisateurs au réseau OGN. Si c'est confirmé, cocher le serveur OGN dans AeroNav pourrait suffire.

Quoi qu'il en soit, la consommation de données annoncée paraît tout à fait raisonnable.

Concernant le redémarrage observé, je précise que j'ai marqué Aeronav comme application verrouillée dans Android/MIUI, ce qui fait qu'elle reste toujours active, même quand elle est au second plan et qu'Android ne peut pas se permettre de la tuer. Par contre, il est très possible que le démarrage d'AeroNav ait temporairement mobilisé le processeur et que le surveillant d'Aeronav ait interprété cela comme un problème nécessitant un redémarrage.
La solution est donc de démarrer SafeSky avant AeroNav pour que le premier soit déjà "en régime" après le rush initial d'acquisition de données.
Roger (EBTX, ex-MUAC et Belga Radar) - sur Xiaomi MiMax
Répondre
#5
J'ai fait quelques tests avec SafeSky en mode "vol" et j'ai vu un gros problème:

Même si on a pris le soin de mettre le même indicatif pour l'envoi de la position par SafeSky et comme Appareil dans Aeronav, ce dernier donne une alerte permanente (voir snapshot). J'ai quand même remarqué que l'alerte est disparue (après un bref flash vert) après 1-2 minute, mais comme elle est réapparue par la suite, je n'ai pas pu voir si c'est volontaire ou pas; j'ai plutôt l'impression que c'est SafeSky qui s'est mis en veille en arrière-plan car l'alerte est réapparue dès que j'affichais temporairement l'appli SafeSky.

La solution est assez simple: il faudrait que Aeronav compare l'indicatif reçu avec celui de l'appareil choisi et filtre l'alerte si ces deux indicatifs sont identiques. Le problème sera le même si l'aéronef est équipé d'un FLARM.

Il serait même préférable d'avoir un filtrage quand la position 3D de l'aéronef en conflit reste très proche et quasi identique en altitude, cap et vitesse à celle du GPS pendant un certain temps. Sinon, on aura aussi une alerte rouge permanente en cas de vol en formation ou de remorquage de planeur, le FLARM de ce dernier envoyant sa position à OGN.

Je confirme aussi la difficulté à garder les deux applications actives en même temps.


Pièces jointes Miniature(s)
   
Roger (EBTX, ex-MUAC et Belga Radar) - sur Xiaomi MiMax
Répondre


Atteindre :